Selon l’âge de l’enfant, il convient d’être transparent, sans cependant utiliser un langage qui pourrait faire germer l’anxiété. N’utilisez pas les termes « évaluation », « tests » ou « diagnostic », mais parlez plutôt d’activités qui permettront d’identifier ses grandes forces et ses zones à travailler.